Noté pour vous


Jacques Pourreyron a terminé, sur terre, sa dernière pérégrination...

Un exemple de modestie et de fraternité!

 

Jacques a terminé son chemin… Lui qui a marché avec passion sur de nombreux chemin de Compostelle a tiré sa révérence attristant tous ceux qui l’on connut, tellement il fut rayonnant dans les associations auxquelles il appartenait…

J’ai côtoyé étroitement Jacques dans le cadre de la Confrérie Fraternelle des Jacquets de France qu’il a porté sur les font baptismaux au moment où je la mettais sur les rails… Il fit preuve d’une fidélité sans faille avec une disponibilité de tous les instants et une modestie admirable au sein du milieu associatif pourtant souvent livré à de téméraires et inavouables ambitions des égos !

Nanti d’une saine curiosité pour tout ce qui touche l’histoire il recherchait sans cesse à approfondir ses connaissances jusqu’au moindre détail dont il faisait bénéficier un entourage admiratif de son érudition. Combien furent précieux ses écrits et commentaires au sein de notre communauté de pèlerins !

Nous avons ensemble tracé un chemin qui reliait Clermont-Ferrand au Puy en Velay afin de permettre aux pèlerins de la cité arverne de partir de chez eux vers Santiago comme la tradition l’exigeait alors au moment des grandes mutations chrétiennes vers Compostelle…Le Puy en Velay ne pouvait être, en effet, ignoré en tant qu’étape majeure de notre parcours ! Là encore Jacques fut particulièrement précieux pour ajouter à ce chemin des anecdotes fort judicieuses puisées je ne sais où au travers des lectures dont il était friand…. Jacques était effectivement un infatigable « cherchant » apprécié par sa simplicité et sa gentillesse et à l’écoute de tous ceux qui l’ont approché.

Repose en paix mon cher Jacques. Je suis persuadé que, là où tu es, ton cri ULTREIA a retenti pour poursuivre un nouveau chemin dont tu as seul, aujourd’hui, la destination !

 

Pierre Catoire

 

 


Jean-Paul Schmitt nous a quitté....

Un pèlerin aimant et aimé!

test

Jean-Paul nous a quitté dans sa 86°année. Nous perdons un ami fidèle, un pèlerin infatigable et toujours joyeux. Il  aura laissé un magnifique souvenir dans nos cœurs où il restera toujours présent.Nous avons passé tant de merveilleux moments à ses côtés notamment dans le cadre de la Confrérie Fraternelle des Jacquets de France qu'il rejoindra dans les tous premiers instants de celle-ci au sein de la province d'Alsace animée alors par Gilbert Buecher un de ses plus proches amis.Très généreux vis à vis des plus démunis il savait aider, réconforter, encourager avec simplicité et avec une modestie qui le caractérisait! Au revoir Jean-Paul nous ne t'oublierons pas !

Pierre Catoire

 

Jean-Paul fut intronisé au sein de la  Confrérie des Jacquets de France lors d'un chapitre tenu à Chartres en 2008

  

Article paru sur le Web sur le site de "L'Espagne fascinante"

"Rêves de Compostelle" se réfère très souvent aux présentations faites par cet éditeur espagnol dont les très jolies photos donnent à elles seules l'envie de la découverte!

 

La phrase à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire prend tout son sens lorsqu'on affronte les montées les plus dures des Chemins de Compostelle. L'abondance de nouveaux itinéraires pour atteindre Saint-Jacques-de-Compostelle signifie qu'il existe une variété presque innombrable de montées exténuantes. C'est pourquoi seuls les itinéraires principaux sont répertoriés. Des montées avec un dénivelé très marqué dans les chemins où elles se trouvent. Si vous voulez les découvrir, c'est le moment de commencer à grimper!

  

Quand les pèlerins préfèrent un roman...

un écrit de Pierre Swalus

Pierre est un pèlerin émérite...Son site est remarquable de par les écrits qu'il nous transmet et la recherche constante qui est sienne ce qui en fait  une référence dans le "landerneau compostellan". Je vous livre ici  un de ses derniers articles qui mérite que l'on s'y attache! Il s'agit là d'un comparatif entre un ouvrage  rempli de fraicheur, d'humanité et de sincérité  et un autre teinté  d'opportunisme pour mettre l'auteur en exergue! Il faut dire que les chemins de Compostelle sont toujours très "mode" et qu'il est bon "d'en être" au sein d'un monde bruyant qui se cherche et où l'humain peine pour y trouver sa place!
Je vous invite donc à cliquez sur ce lien pour découvrir ce bel écrit de Pierre et y porter toute l'attention qu'il mérite!

Pierre Catoire

 

 

  

François ROUZIER n'est plus...

C'est en 2004 qu'a été fondée la Confrérie des Jacquets en Auvergne (devenue par la suite Confrérie Fraternelle des Jacquets de France). Trois pèlerins ont été à l'origine de cette mise en place: François ROUZIER, Jacques POURREYRON et moi-même (dans l'ordre sur la photo). L'idée de mettre en place une telle structure, différente d'une association classique, émanait de François. Il disait "J'en rêvais Pierre l'a fait"

 

François vient de s'éteindre à l'âge de 72 ans. C'était un pèlerin enthousiasmé par tout ce qui touche Compostelle et il arborait fièrement, sur les  murs de  son bureau, "ses crédentials" faisant état des chemins qu'il avait  parcourus... Il aimait se retrouver dans une ambiance pèlerine au point de devenir "hospitalier" et ainsi aider les 'cheminents"  dans leur pérégrination  et dans leur repos réparateur... François fut aussi dans les premières années de la confrérie un élément moteur suscitant la réflexion sur les orientations à prendre pour répondre pleinement à la vocation spirituelle de la structure. On gardera de lui sa disponibilité et sa gentillesse qu'il savait manifester avec humilité et simplicité. Repose en paix mon cher François,

Pierre Catoire

François en discussion avec Gilbert Buecher Francois en habit de pèlerin François en chemin vers le Puy-en-Velay François avec Jacques Pourreyron en Alsace François à la sortie de la messe à Rocamadour (A gauche de l'image)
 
<< Début < Précédent 1 2 3 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 3


St Georges

Mardi 23 Avril 2024