Légende des icônes

Nature et chemins

Villes et routes

Intérêt culturel

Difficulté du dénivelé

tampon de l'étape

photo de l'étape

en savoir plus

météo à l'arrivée

hébergement

trace gps et cartes

 

Nota : Le découpage des étapes et les distances présentés sont indicatives: ils sont établis en tenant compte de la présence d'hébergements, de commerces, et de l'intérêt des lieux à visiter. Ils sont modulables à votre souhait: le chemin vers Compostelle est avant tout un chemin de liberté, que vous pouvez adapter en fonction de vos capacités physiques, de vos désirs et de la disponibilité d'un hébergement pour le soir.

L'église San Emeterio et San Celedonio du XVIe siècle de Larrabetzu

48300 Gernika - 48196 Lezama

Parcours :

Etape de 25,3 km nécessitant 6 h 20 de pérégrination. Dès le départ de Gernika nous marchons sur des pistes forestières qui nous conduisent jusqu'au col de Gerekiz atteint après 7,2 km (1 h 50) pour poursuivre au cœur des forêts. On passe à Eskerika (9,7 km - 2 h2 0) avant d' arriver à Goikolexeda localisée 6,6 km plus loin, nous aurons alors parcouru 16,6 km en 4 h 10 prévisionnelles. Il ne nous restera alors que 5,2 km pour rejoindre Lezama en 1 h 20 parcours qui suit la route au moyen d'un large trottoir peu favorable à la rêverie....

Dénivelé :

Ce dénivelé se lit de droite à gauche

Curiosités :

Au départ de Gernika on découvrira la tour de MUJIKA : il subsiste de cette forteresse gothique l'arc d'accès en ogive et une partie des murailles, épaisses de 2,50 m et hautes de 5 m; elles gardent actuellement le patio d'un corps de ferme. L'ermitage gothique de San-Roman date du XVe siècle comme le montre la fenêtre géminée de sa façade et son accès par un arc en ogive. Les fenêtres de l'abside témoignent de la survivance de l'art roman bien au-delà des dates qui lui sont normalement attribuées. On y vénère une statue de San Roman du XVe siècle.

A UGARTE-MUXIKA, l'église forteresse San-Vicente garde quelques éléments d'art roman comme une fenêtre géminée dans le mur nord. Au-dessus de la porte d'entrée, il y a une double étoile de Salomon, ainsi que des restes de chapiteaux au sommet des murs latéraux sous la charpente.

Aux abords du col de GEREKIZ, la chaussée romaine ressurgit çà et là, témoignant de l'ancienneté des passages comme les vieilles dalles funéraires de l'ermitage San-Esteban.

A GOIKOLEXEA, on trouve des maisons trapues et cossues possédant de petites ouvertures et une base quasiment carrée et dont la façade est souvent ornée d'un blason. C'est un hameau marqué par l'église San-Emeterio et San-Celadonio du début du XVIe siècle (gothique basque) et par la présence d'un calvaire Renaissance (1574). Ici se trouvait la deuxième étape de la Ruta Juradera. (Rois et seigneurs devaient suivre la route de Bilbao à Gernika pour jurer de maintenir les privilèges de Biscaye. S'agenouillant devant un prêtre, il prêtaient serment devant les habitants. Accompagnés par des hommes nobles, ils reprenaient la route de Gernika). L'église contient un remarquable retable où figurent Andra Mari couronnée par les anges et Santiago en tenue de pèlerin.

On accède à LARRABETZU par un vieux pont de pierre. On retrouve de vieilles fermes décrépites qui sont entourées de potagers luxuriants (piments, tomates, haricots) et des vergers (figuiers, poiriers, raisins). Dans l'église du village on remarquera une jolie statue de la Vierge remontant au XVe siècle. De belles bâtisses et même un palais recouvert de fresques se situent sur la Plaza Mayor.

La cité de LEZAMA disposait, aux alentours du XVIe siècle d'un hôpital pour pèlerins, contigu à l'ermitage Santo-Cristo. Ce dernier est ouvert, c'est à dire qu'il possède trois murs. Un vitrage le protège de la poussière de la route. On notera une fresque aux motifs jacquaires. C'est un petit coin de douceur dans un monde d'agitation et de vitesse que représente la N-637, le "nouveau chemin"...

Office du tourisme de l'étape: pas de téléphone recensé

 


St Didier

Jeudi 23 Mai 2024