Légende des icônes

Nature et chemins

Villes et routes

Intérêt culturel

Difficulté du dénivelé

tampon de l'étape

photo de l'étape

en savoir plus

météo à l'arrivée

hébergement

trace gps et cartes

 

Nota : Le découpage des étapes et les distances présentés sont indicatives: ils sont établis en tenant compte de la présence d'hébergements, de commerces, et de l'intérêt des lieux à visiter. Ils sont modulables à votre souhait: le chemin vers Compostelle est avant tout un chemin de liberté, que vous pouvez adapter en fonction de vos capacités physiques, de vos désirs et de la disponibilité d'un hébergement pour le soir.

Boo de Pielagos

39000 Santander - 39478 Boo de Pielagos

Parcours :

Petite étape de 13,9 km pour 3h30 de pérégrination (à moins que vous optiez pour une variante qui  passe par San Roman et Liencres (14,6 km demandant 4h40). Au Moyen Age, les pèlerins accomplissaient certainement le trajet de Santander à Santillana del Mar en une journée.  Pour cela, ils suivaient la ligne droite et franchissaient le Rio de Mogro en recourant aux passeurs. L'édification d'un pont à Arce au XVIIe siècle mit un terme au travail des bateliers et obligea pèlerins et colporteurs à faire le grand tour. Aujourd'hui, trains et autoroute vont au plus court en enjambant la rivière là même où passaient les pèlerins d'autrefois. Dans la précédente édition du guide Rando Éditions, nous faisions toujours le détour par le vieux pont... Une dizaine de kilomètres qui s'ajoutent à notre périple  vers la Galice, et pas toujours agréables. C'est pourquoi sur les conseils de l'"hospitallero" de Santander et les remarques de beaucoup de pèlerins, nous avons opté pour la facilité et le confort. Le plus simple pour franchir le Rio de Mogro, c'est encore de prendre le train de Boo à Mogro! Du coup, nous scindons toujours le parcours Santander/Santillana en deux, mais il est possible de l'accomplir en une seule étape pour un total de 34,3 km. Quand à la sortie de Santander, elle est supportable, car on retrouve assez tôt la verdure et un parcours varié. La variante par Liencres est plus belle et guère plus longue. Elle permet d'admirer de loin la côte très découpée. Peu de monuments à découvrir aujourd'hui, patientons jusqu'à demain...

Dénivelé :

description du dénivelé

Curiosités :

SANTA CRUZ DE BEZANA Longtemps rattachée à la ville de Santander, Bezana s'élevait dans un lieu qu'on appelait la Calzada.Les pèlerins médiévaux passaient par là avant de filer vers Boo de Pielagos. C'est à peu de chose près, l'itinéraire que nous suivons aujourd'hui, bien que nous devrons composer avec les autres constructions et les tracés modernes.L'église paroissiale est d'un intérêt limité en raison de ses remaniements successifs. En revanche sur le parcours, se dresse un très ancien calvaire avec une représentation de la Vierge.

BOO DE PIELAGOS Cette petite localité a toujours été un carrefour de chemins, puisque la voie directe depuis Santander et la variante par Liencres se rejoignent ici.C'est dans ce village qu'autrefois on empruntait la barque de Mogro pour traverser le rio Pas, ou rio de Mogro. Le passage était gratuit pour les pauvres et pour les pèlerins, grâce aux dons en blé que faisaient les voisins pour couvrir les frais. Parvenus sur l'autre rive, les pèlerins du XIIe siècle passaient par Mogro et Miengo avant de franchir la ria San Martin de la Arena, entre Cudon  et Cortiguera sur une barque dont la maintenance étaient assurée par les moines de la confrérie Santo Domingo à partir du XIe siècle. Il ne restait plus qu'à filer sur Ongayo où se dresse encore aujourd'hui, à flanc de colline, l'église Santiago dont la construction débuta au Xe siècle. A proximité, on trouve toujours des traces du large chemin appelé Camino de Santiago et la fontaine où venaient se désaltérer les pèlerins.Un bout de chemin restait encore à accomplir avant de rejoindre SANTILLANA. Les jacquets traversaient PUENTE AVIOS où se dresse encore l'église San Andrés,puis passaient Camplengo et sa ermita San Cipriano. Cet itinéraire jacquaire a été totalement modifié à partir du XVIIe siècle avec la construction d'un pont à Arce enjambant le rio Pas. A compter de cette date, l'existence des bateaux passeurs ne se justifiait plus. Les pèlerins étaient contraints de faire le grand tour, sort qui nous est également réservé.C'est pourquoi le tronçon Santander--Santillana s'accomplit en deux étapes.

Dans le village d'ARCE, s'élève l'église Santa Marina,de grès rouge, dotée d'une tour clocher très massive.Aux abords du pont, on remarquera également la présence sur une butte de la Torre de Velo , construite au XIVe siècle, encore protégée par ses murailles et celle du palais du marquis de la Conquista des XVIIe et XVIIIe siècle. Le pont, formé de cinq arches, date du XVIIe siècle et a joui d'une grande importance stratégique, puisqu'il reliait Santander à la Castille.

Office du tourisme de l'étape: Pas de téléphone recensé

 


St Didier

Jeudi 23 Mai 2024